Je récolte un nuancier de sons et bruits. C’est une démarche qui ne s’inscrit pas encore dans une ou des réalisations plastiques précises. Je considère ces matériaux sonores comme la base d’un travail futur. Cela me permet d’établir une matière première de recherche plastique.

 

Matériaux de débris, obsolètes, de rebut :

Dans le cadre de mes explorations sonores je me suis attachée à l’écoute de matériaux se trouvant dans des ruines. Ce type de matériaux de rebut dont l’utilisation première était évincée se propose brut.

 

Le trait mis en vibration :

Une série de recherches sont en cours. Ces dernières sont basées sur des toiles réalisées uniquement à l’aide de lignes. Je tente de mettre en vibration ces lignes par le biais des ondes sonores émises à proximité. C’est un travail en début de parcours que je souhaite approfondir durant cette année de recherche universitaire.

 

Les peaux de résonnance :

Je réalise une série d’expériences sur les peaux de tomes de batterie. Je recherche les fréquences sonores qui les mettent en résonnance. Cette résonnance provoque la vibration de la peau en tension. Cette dernière devient alors une paroi rebondissante réceptacle de billes de polystyrène. Mes recherches se basent sur l’expérience des mises en vibration de membranes de différentes textures. Une étude est en cours portant sur le degré de mise en tension, le choix du matériau pour réaliser la membrane et le degré de l’onde sonore qui permet de la faire vibrer.

 

Les sons illustrant le quotidien des vies du XXI° siècle

 

Les sons associés à l’inconscient collectif

 

Les sons de l’enfance

Je récolte un nuancier de sons et bruits. C’est une démarche qui ne s’inscrit pas encore dans une ou des réalisations plastiques précises. Je considère ces matériaux sonores comme la base d’un travail futur. Cela me permet d’établir une matière première de recherche plastique.