Sons Cossimont :

  La ferme de cossimont (Marseille -France)

plan cossimont

  

            Cette réalisation est actuellement proche d’être achevée. Il s’agit d’un travail d’expérimentation sonore sur un site précis : la ferme de Cossimont. Ce lieu, situé dans le site classé du massif de la Nerthe, au nord de l’Estaque à Marseille, présente de grandes ruines laissées à l’abandon. « Construits au début du XXème s. par les patrons de La Coloniale, cimenterie plus tard rachetée par Lafarge, le domaine Cossimont fut longtemps le lieu de vacances des enfants des ouvriers. Demain, il pourrait être cédé au Conservatoire du Littoral et devenir une « ferme d’éveil à l’environnement » (La Provence 04/06/2012). Aujourd’hui le domaine s’inscrit dans une réserve de chasse privée, ( Ce site privé est actuellement situé sur un terrain alloué à la chasse) mais l’accès reste libre et toute personne souhaitant s’y aventurer ne croisera que quelques panneaux d’indication succins sur l’activité de chasse qui s’y exerce.

 

J’ai donc pris l’initiative d’investir les lieux et d’explorer l’univers sonore que ce site singulier propose. Ce choix reste influencé avant tout par le rapport affectif que j’entretiens avec ce lieu depuis de nombreuses années, lors de balades dans les collines de la Nerthe. Mon regard plastique est donc orienté par mon vécu émotionnel. (redite et c’est en toute conscience que j’ai souhaité me laisser guider émotionnellement dans le choix du lieu). C’est un aspect fondateur de ma démarche : (car je considère que) l’émotion ressenti sur un lieu constitue l’origine de mon inspiration d’où naîtra ma conception artistique (est la base de mon travail artistique qui va naitre ultérieurement).

Son 1 "Cossimont 1" :

Son 2 "Cossimont 2" :

Son 3 "Cossimont 3" :

Son 3 "Angoice 1" :

Son 2 "Angoice 2" :

Son 3 "Angoice 3" :

Son 3 "DR0000_0155" :

Son 2 "DR0000_0157" :

Son 3 "DR0000_0160" :

Son 3 "DR0000_0161" :


Mon protocole dans ce travail sonore (en milieu) « in situ » est le suivant : 

                

  • choisir un lieu avec lequel j’éprouve (observe) des affinités émotionnelles
  • utiliser uniquement les matériaux se trouvant sur le site
  • déterminer ce que le site signifie pour moi personnellement (individuellement)
  • construire un propos artistique en recherchant comment communiquer (élargissant) mes impressions personnelles
  • réaliser des bandes sonores en adéquation avec ma recherche artistique (en fonction de mon propos) qui intègrent la spécificité du lieu
  • concevoir (organiser) plastiquement une installation traduisant (transmettant) le travail réalisé in situ.
  • Elaborer un discours autonome de l’installation et éviter le simple reportage des recherches effectuées en amont sur le lieu